dimanche 2 août 2015

La Véloscénie ? kézako ???



 La Véloscénie c'est un bel itinéraire vélo de Paris au Mont-Saint-Michel sur 450 kms.
http://www.veloscenie.com/
En cette fin juin, nous décidons de partir de chez nous avec notre petit-fils, Marin. C'est son 2ème voyage à vélo et il est ravi de partir découvrir le Mont-Saint-Michel.
Pour éviter la région parisienne, nous partons en train de Versailles-Chantiers jusqu'à Epernon.
A 11h, nous enfourchons nos montures. Marin est fier d'étrenner son nouveau vélo équipé rando.
L'étape s'annonce déjà bien chaude et nous avons fait l'erreur de garder nos pantalons !
Après une cinquantaine de kms, nous sommes heureux d'arriver à Chartres où nous faisons halte. L'entrée dans la ville se fait par une jolie piste cyclable ombragée.

des chiens de garde hargneux...mais  vite calmés par l'alarme de Michel !
Petite visite de la cathédrale (pour partie en cours de rénovation), tour de la vieille ville et de ses ruelles puis repos mérité à l'auberge de jeunesse.










La deuxième étape est assez difficile : chaleur, faux-plats et quasi pas d'ombrage à travers la Beauce et ses immenses champs de céréales. Nous multiplions les pauses pour boire et grignoter et découvrons quelques beaux villages : Meslay-le-Grenet, Illiers-Combray, Frazé...





La plaine de Beauce laisse bientôt place au Perche, superbe région boisée et verte avec les premières côtes.
Encore quelques reliefs et nous sommes heureux de voir enfin le panneau "le bois Jahan" près de Brunelles. C'est là que nous avons loué pour la nuit un "coco sweet". Nous avons testé pas mal d'hébergements au cours de nos pérégrinations, mais pas encore les Coco sweet. L'accueil au camping est très sympa, la piscine inespérée et notre cocon est adorable. Cerise sur le gâteau : la vue est splendide et le coucher de soleil merveilleux. Joli camping à conseiller.


 La nuit a été excellente et nous nous réveillons plus tard que prévu ! Qu'importe, nous profitons du pain frais et des croissants chauds pour le PDJ sur la terrasse, face à un charmant paysage paisible.

La 3ème étape commence bien : une jolie descente jusqu'au village de Brunelles puis Nogent-le-Rotrou. Nous voulons découvrir son fameux château et c'est au prix d'une rampe très raide que nous arrivons sur ce superbe belvédère.

Nous profitons d'un joli endroit au bord de l'Huisne à Condeau, pour le pic-nique et nous reposer.

Ensuite, nous roulons sur une jolie voie verte très ombragée, tant pis pour la monotonie !
Au niveau de Courgeon, nous quittons la piste pour nous diriger vers Saint Mard de Reno, le village où nous dormirons. A 17h, accablés par la chaleur, nous découvrons au lieu-dit la Ménillière, une charmante chambre d'hôtes : "La Petite Maison". Les propriétaires sont charmants. Ils nous offrent chaises longues et rafraîchissements dans leur joli jardin.
Nous dormirons dans une des 2 chambres de l'annexe de l'ancienne ferme joliment restaurée.




Avant de partir, Jean-Noël, le propriétaire des lieux, nous donne quelques infos sur la région du Perche. Une région qui mérite d'être explorée à pied ou à vélo.
C'est lundi, et à Mortagne-au-Perche, c'est un peu désert, mais ça ne nous empêche pas d'admirer quelques belles maisons, l'Eglise et le Tribunal.
Nous retrouvons la voie verte qu'on ne quitte plus jusqu'à Mêle-sur-Sarthe. Peu avant, nous rattrapons 2 sœurs qui font la Véloscénie comme nous. Les cyclotouristes sont rares et ça fait plaisir de faire des rencontres sympathiques.
Nous dînons au bord d'un lac paisible et reprenons la voie verte jusqu'à Alençon. C'est l'étape la plus monotone du parcours.

Nous entrons à Alençon naturellement par la voie verte, bien pratique. De la terrasse d'un café, nous admirons la basilique Notre-Dame qui vient juste de fermer ses portes...
En fin d'après-midi, nous rejoignons Marie-Claude et Jean-Bernard, des cyclo-voyageurs de CCI, qui nous offrent gentiment le gîte et le couvert. Nous passons une soirée délicieuse en leur compagnie dans leur joli jardin.

Le lendemain, il fait toujours aussi chaud. Nous partons avec un 26° au compteur ! et la route n'est qu'une succession de côtes et de descentes (heureusement !)
Nous atteignons Carrouges à 13h et c'est à l'ombre d'un grand chêne que nous déjeunons, près de la Maison du Parc Naturel Normandie-Maine.

 le château de Carrouges


Nous empruntons les petites routes que les coureurs du tour de France doivent prendre dans quelques jours. 
Sous une véritable fournaise, nous traversons tour à tour Lignières puis Saint Patrice du Désert. L'église a été entièrement rénovée. 
Pas un habitant dans les rues !


Heureusement, la forêt de la Ferté-Macé rafraîchit un peu notre équipage. 
Nous multiplions les pauses et aspersions d'eau sur la tête et le corps jusqu'à Bagnoles de l'Orne, jolie station  toute en fleurs. 
Les curistes sont au frais et nous sommes à la recherche de glaces à déguster dans le parc du casino.




A 18H après cette pause bienfaitrice, nous repartons en direction de Juvigny ss Andaine où nous dormons ce soir. 
Mais pour éviter la route fréquentée et sans ombrage, je propose (une "riche" idée) de prendre un chemin de traverse dans la jolie forêt d'Andaine ...ce qui nous a amenés à pousser nos vélos dans des ornières pas possibles !!! avantage : on roule à l'ombre...mais j'ai eu droit à bien des quolibets de la part des 2 garçons !



Mercredi 1er juillet, orage matinal et courte pluie sur les premiers kms. Les petites routes départementales sont agréables jusqu'à la voie verte que l'on retrouve à Domfront.
Le soleil retrouve son ardeur et nous profitons du belvédère ombragé pour nous reposer et admirer la campagne environnante sur 360° depuis le donjon.



La voie verte traverse le Parc Naturel régional Normandie-Maine, une belle campagne écrasée par le soleil. La route est longue et nous arrivons enfin au carrefour de Mortain qui indique la voie verte de Vire. Pas le courage de faire les 3kms qui nous séparent de Mortain, il fait trop chaud et nous avons hâte de poser pied à terre. 
Les hameaux et autres lieux-dits se succèdent et à 17H30, c'est le clocher de St Hilaire du Harcouët qui se dégage à l'horizon. 
Nous remontons la moitié de la rue principale pour rejoindre le camping de la Sélune où j'ai réservé une roulotte tout en bois. Il y a tout le confort et la douche est bienvenue.


Nous sommes invités à dîner chez Yvette et Serge. Nous passons une soirée délicieuse et nous oublions la chaleur fatigante de cette étape.


Nous avions pris la résolution de partir tôt ce matin, mais l'orage et la pluie nous bloquent dans notre roulotte ! y a pire  !
A 11h, il faut se décider à lever l'ancre... la matinée est humide et les garde-boues de Marin peu efficaces !
Maya l'abeille !

 picnique aux portes de Pontaubault sous un ciel menaçant...

la Sélune

première apparition dans la brume


 visite du cimetière allemand du Mont d'Huisnes :
 11956 victimes


La silhouette du Mont apparaît, s'éloigne, réapparaît au détour d'un virage ...





Nous arrivons à Pontorson après 50 kms de pistes tranquilles.
Les lits sont prêts dans le "coco sweet" !
Demain, repos...enfin, presque ! Visite du Mont Saint-Michel.
Le soleil est de retour et la chaleur également.


nous croisons à nouveau les "2 sœurs" qui partent vers Cancale.






le rocher de Tombelaine
 




très intéressante visite guidée de l'abbaye




la fameuse navette

la passerelle
Après cette journée de visite, nous avons besoin d'un peu de repos et d'un bon bain ...en piscine car la mer est partie ! ! ! loin, loin...
Dernier jour de vélo pour rejoindre Granville d'où nous prendrons le train pour Paris.
Nous contournons la baie et le Mont découvre toutes ses faces. C'est splendide.

Avranches

au Bec d'Andaine

déjeuner au Bec d'Andaine

test dans les sables mouvants !


un personnage haut en couleur (il fait +30° !)




Dernières côtes avant l'arrivée à Granville, le terme de notre voyage à vélo.
Nous prenons le train le lendemain...sous un crachin normand ! 
arrivée à Paris  à 12H

pour voir notre route un clic  ici  route 3 179 974 - powered by www.bikemap.net

1 commentaire:

  1. Très sympa ton blog et toutes mes félicitations pour la richesse de tes contenus et photos. Dis moi, aurais tu un adresse mail pour te contacter? Merci

    RépondreSupprimer